The things we never forget.

A Valencia, Zeynep nous a parlé de sa grand-mère, qui n’aurait gardé de sa langue originel bulgare que des chants d’enfants.

C’est ainsi que débute à Bergerac sa collecte de chansons d’enfance, avec Jean-Marie et Marina en quête de locuteurs étrangers qui y résident.

Elle en a fait une courte vidéo: «  The things we never forget« .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *