Toni Morrison, Beloved

" Un pas de plus, voilà tout ce qu’elle pouvait voir de l’avenir. "

 

Paru en 1987, Beloved est un roman de Toni Morrison. Il valut à la romancière américaine le Prix Pulitzer en 1988 et une inscription de son vivant sur la liste des 100 meilleurs livres de tous les temps.

En 1856, l'infanticide de Margaret Garner fait grand bruit dans la presse américaine et les écrits abolitionnistes. Toni Morrison s'empare de ce fait d'histoire pour traquer les réminiscences d'un passé d'esclavage américain, cherchant à nommer "l'indicible" (unspeakable) à travers une grande fresque d'images et de littérature salvatrice.

 

Résumé:

1855 : Sethe, esclave dans la plantation du Bon-Abri, s'est enfuie pour rejoindre la mère de son mari, Baby Suggs, la seule dont la liberté a pu être rachetée par son fils. Avant sa propre fuite, Sethe a envoyé chez sa belle-mère ses trois enfants : deux garçons et une petite fille qui commence à peine à ramper. Au cours de sa fuite, Sethe, enceinte, accouche d'une autre petite fille qu'elle prénomme Denver. Elle se croit, elle et ses enfants, tirée d'affaire, mais les Blancs du Bon-Abri qui recherchent les fuyards, finissent par les trouver. Sethe, cachée dans la grange, tue sa fille. Denver, elle, sera sauvée in extremis. Sethe sera emprisonnée, puis libérée et retourne vivre chez Baby Suggs. Mais le fantôme du bébé hante la maison... Un beau jour, dix-huit ans plus tard, elle se réincarne même en jeune fille, et se fait appeler "Beloved", terme gravé par Sethe sur la pierre tombale de sa propre fille, morte.